Lire la Bible et se nourrir de la Parole

La Bible, mode d’emploi

Comment prier avec la Parole de Dieu ?

Quel texte choisir ? Commençons par ceux du dimanche qui vient. Ceux-ci ont été choisis comme « les essentiels ». Cela donne un objectif par semaine, le rythme naturel de la vie, un programme à vue humaine. Le lundi méditons la 1ère lecture, le mardi le psaume, le mercredi la 2e lecture, le jeudi l’évangile… Et le vendredi et samedi ? Nous pouvons nous rattraper si nous avons un jour de retard. La méthode est miséricordieuse ! Si nous sommes « à jour », nous pouvons reprendre un texte que nous avons particulièrement aimé ou au contraire un texte que nous n’avons pas bien compris. Les textes se complètent. Nous aurons un autre éclairage à la lumière des passages déjà médités. En préparant ainsi les lectures du dimanche qui suit, vous serez plus à même d’accueillir l’homélie.

Pour entrer dans une lecture priante… Imaginer la scène à partir de ce que l’on vient de lire. En faire un tableau à l’aide de son imagination, une composition de lieu comme le dit St Ignace de Loyola. Cet exercice n’est pas superflu ! Il nous aidera à entrer dans le texte sans aller trop vite à « la morale de l’histoire ». L’Écriture deviendra parole et vie en s’attachant au lieu (montagne, maison, bord de lac, chemin…), en repérant les personnages, ce qu’ils disent mais aussi ce qu’ils font, leurs déplacements, plus marquant pour la visualisation de la scène.

Et se laisser consoler ou encourager par le Seigneur qui parle par un mot, une phrase, une attitude… Pour aider à entrer dans cette contemplation, on peut parfois s’identifier à l’un des personnages. On peut se mettre à la place de la brebis perdue mais aussi de Jésus dans l’invitation à soutenir son prochain.

Trouvez une lumière pour votre journée et rayonnez-en sur les autres. Un temps à vivre seul, en couple, en famille, en invitant quelqu’un quand ce sera à nouveau possible…

« En pensant à ce que le Concile Vatican II rappelait avec force que « L’Eglise ne cesse, de la table de la Parole de Dieu comme de celle du Corps du Christ, de prendre le pain de vie et de le présenter aux fidèles[1]», je souhaite que chacun d’entre nous puisse entendre ce que Saint Césaire, évêque d’Arles au Vème siècle disait à ses diocésains : « la lumière de l’âme et sa nourriture éternelle ne sont pas autre chose que la Parole de Dieu, sans laquelle l’âme ne peut jouir de la vue ni même de la vie : notre corps meurt, faute d’absorber des aliments; de la même façon, notre âme périt, faute de recevoir la Parole de Dieu”. Il posait régulièrement cette question à propos de la méditation de la Parole de Dieu “Qu’avez-vous mangé, aujourd’hui ?” Puissions-nous avoir la même disponibilité, le même goût pour la Parole de Dieu, et nous poser à notre tour la même question: “Qu’avons-nous mangé, aujourd’hui ?“. » (Mgr Michel Pansard, Lettre pastorale à l’occasion de l’année de la Parole, 2008-2009)

[1]     Constitution dogmatique « Dei Verbum » sur la Révélation du Concile Vatican II, n°21

 

Livre des Actes des apôtres

Dans le livre des Actes des apôtres, Luc, son auteur, raconte avec une verve pleine d’enthousiasme les premières années de la communauté chrétienne. Ce récit captivant faisant suite aux évangiles, dans le Nouveau Testament constitue la première histoire du christianisme. C’est pourquoi la liturgie de l’Église catholique le met en avant chaque jour, après Pâques.

Le Père Jean-Philippe Fabre, professeur au Collège des Bernardins, vous propose ici une lecture commentée et suivie des Actes des Apôtres : il s’agit de comprendre et de goûter le récit verset après verset, épisode après épisode, jour après jour.

Bible à la main, chaque auditeur peut bénéficier d’un éclairage de 10 à 15 minutes mis en ligne du lundi au vendredi. Il ne s’agit en rien de proposer une lecture de spécialiste, mais bien de mettre à la disposition de tous, quelque soit ses convictions, les trésors d’un récit passionnant.

Lundi 30 septembre 2019, en la mémoire liturgique de Saint Jérôme, le pape François a signé la lettre apostolique en forme de Motu proprio “Aperuit illis” par laquelle il institue le Dimanche de la Parole de Dieu. Celui-ci est célébré le troisième dimanche du temps ordinaire.

Le dimanche de la Parole de Dieu

Extraits :

” Consacrer de façon particulière un dimanche de l’Année liturgique à la Parole de Dieu permet, pardessus tout, de faire revivre à l’Eglise le geste du Ressuscité qui ouvre également pour nous le trésor de sa Parole afin que nous puissions être dans le monde des annonciateurs de cette richesse inépuisable.”

“Le Seigneur a coloré sa parole de multiples beautés, pour que chacun de ceux qui la scrutent puisse contempler ce qu’il aime. Et dans sa parole, il a caché tous les trésors, pour que chacun de nous trouve une richesse dans ce qu’il médite.”

Bible mode d’emploi

Ouvrir sa bible, comment s'y prendre pour la lire sans s'y perdre...
>> 5 modules pour apprendre à lire la bible, avec Théodom
Formation gratuite proposée par les dominicains avec le frère Pierre de Marolles.
1.Comment lire un évangile ?
2.Comment lire un récit biblique ? Moïse et le buisson ardent (Exode 3, 1-4)
3.Comment lire un prophète ? Les fiancailles au desert (Jr 2, 1-13)
4.Comment lire un psaume ? Je reposerai dans la confiance (Ps 15/16)
5.Comment lire Saint-Paul ? L'hymne aux Philippiens et son contexte (Ph 2,1-13)

Dimanche de la Parole

>> Lecture des 1er chapitres de la Génèse et interprétation dans la tradition et le rayonnement des arts (collège des Bernadins)s

>> Le pape institue le dimanche de la Parole (KTO)
>> Lettre apostolique du pape François instituant le dimanche de la Parole

Lecture suivie des Actes des apôtres

>> Retrouvez ici tous les enregistrements