église de Saint-Jean Pierre-Fixte, paroisse saint-Lubin du Perche, Nogent le Rotrou

Saint-Jean Pierre-Fixte

Village à la toponymie…

Particulièrement riche de signification, Saint- Jean Pierre-Fixte nous renvoie tour à tour au symbolisme celui de la pierre et à celui de l’eau. Le nom « Pierre-Fixte » vient du latin petra fixa, pierre debout, en référence à une pierre de grande taille qui se trouvait fichée dans le sol à 350 mètres de l’église et que l’on vénérait aux temps druidiques. Un atelier préhistorique a d’ailleurs été découvert sur la commune près de l’ancien moulin de Chéneau. L’eau a toujours été considérée non seulement comme source de vie mais aussi comme un moyen de purification et de régénérescence. C’est ce sentiment qui motive les ablutions rituelles et les différents cultes liés aux sources, même si elle peut aussi être un fléau dévastateur, annonce de calamités, ennemi redoutable qu’il faut se concilier, Avant d’entrer dans l’église, on peut apercevoir sur la place une petite fontaine dont l’origine remonte très loin dans le temps : on s’y rendait en pèlerinage pour profiter de ses vertus curatives et le nom de saint Jean lui fut ajouté, sanctifiant ainsi un fort ancien culte gaulois.

Ainsi l’église fut-elle patronnée par Jean le Baptiste…

Celui qui baptisait dans l’eau du Jourdain, et qui avait eu l’honneur d’administrer le baptême à Jésus lui-même. On peut en découvrir le récit dans l’Évangile, et y lire les paroles de Jean.

Au sommet de l’arc…

Dans l’église, a été peint un beau médaillon représentant le buste de saint Jean-Baptiste revêtu de la classique peau de chèvre et, autour, d’autres médaillons où sont figurés les attributs symboliques, la foi, l’espérance, la charité, puis, en bas l’agneau pascal.

Il ne dut pas être difficile aux chrétiens…

De faire le lien avec l’apôtre Pierre, le premier des apôtres. En effet, Jésus lui a dit : « Tu es Pierre, et sur cette pierre je bâtirai mon Église. » (Mt 16, 18) Le pape, évêque de Rome et successeur de saint Pierre est le principe et le fondement de l’unité entre les évêques et entre les fidèles. Les baptisés sont comme les « pierres vivantes » de l’édifice spirituel qu’est l’Église du Christ.

La nef et le chœur de l’église de Saint-Jean Pierre-Fixte…

Datent du XIe siècle, et la tour formant porche de 1622. Une statue de saint Jean-Baptiste domine l’entrée. Sa fête, ici, est l’une des plus populaires de la contrée. On célèbre la messe avant d’allumer le feu de la Saint-Jean. Les très beaux vitraux évoquent les principaux épisodes de la vie du Baptiste. Au XIIe siècle, l’église romane dépendait de l’abbaye Saint-Denis de Nogent. Puis elle fut réunie à l’ancienne paroisse de Trizay. Aujourd’hui, elle fait partie de la paroisse St.-Lubin-du-Perche. Elle fut restaurée au XIXe siècle. À cette époque, la tour-clocher fut aménagée en presbytère et… la Mairie s’y installa aussi jusqu’en 1956, date de réalisation de la maison municipale actuelle !

 

Saint-Jean Pierre-Fixte, paroisse saint-Lubin du Perche, Nogent le Rotrou

Horaire des messes

Nativité de saint Jean Baptiste (1er s.)

L'ange Gabriel dit à Marie au jour de l'Annonciation: "Voici qu'Élisabeth, ta parente, en est à son sixième mois." Trois mois plus tard, l'Église fête donc la naissance de Jean-Baptiste, le précurseur du Messie. Parce qu'un doute l'avait saisi, lors de l'annonce de l'ange, sur la fécondité tardive de sa femme, Zacharie, l'époux d'Élisabeth, avait perdu l'usage de la parole. La naissance de Jean lui délie sa langue afin qu'elle proclame "son nom est Jean." Nom qui signifie, Dieu fait grâce. A Jean, Jésus rendra ce témoignage: "Parmi les enfants des femmes, il n'en est pas un de plus grand que Jean-Baptiste." Dès avant sa naissance, Jean avait reconnu le Christ et tressailli d'allégresse en sa présence. Plus tard, il le baptisera et guidera vers lui ses meilleurs disciples, s'effaçant pour lui laisser la place "Voilà ma joie, elle est maintenant parfaite. Il faut qu'il grandisse et que je diminue."

>> En savoir plus