église des Etilleux, paroisse saint-Lubin du Perche, Nogent le Rotrou

Notre-Dame

Mentionnée dès le XIIIe siècle…

Comme dépendance de l’abbaye de Saint-Père, près de Chartres, l’église Notre-Dame des Étilleux comporte trois parties disparates, dont la plus surprenante est la tour clocher quadrangulaire à trois niveaux, surmontée d’un beffroi couvert d’ardoises et d’un lanternon. Les protestants y auraient tenu un prêche en 1577.

Depuis sa fondation…

L’église a subi maintes transformations, notamment celle assez récente de la décoration du chœur, un entrelacs de cumulus de beau temps en stuc qui peut laisser deviner le mur de pierre initial ainsi qu’une ouverture en ogive.

Une belle porte flamboyante s’ouvre à l’ouest sur un parvis rénové en 1995, et la partie est, côté sacristie, a conservé sa rangée de gargouilles qui orne les rampants du chœur.

Cette église est réputée pour la très jolie statue qu’elle abrite : une Vierge à l’Enfant dont le hanchement prononcé, l’expression du visage et le drapé du manteau sont caractéristiques d’une représentation du XIVe siècle.

Le culte voué à Marie…

Est une pratique très ancienne. Au fil des siècles, une authentique spiritualité mariale aux multiples formes s’est développée, des expressions les plus simples de la foi populaire aux recherches théologiques les plus approfondies des mystiques.

On rencontre pour la première fois la Mère de Jésus dans le Nouveau Testament à travers les récits de l’enfance contenus dans l’Évangile de Luc. Elle prend part aux noces de Cana comme il est ensuite attesté par Jean qui évoque également sa présence au pied de la Croix.

On nous parle d’elle en prière avec les disciples après l’Ascension, dans le Livre des Actes des Apôtres.

Le culte marial est à l’origine des innombrables sanctuaires élevés en l’honneur de Marie à travers le monde. Les premières églises consacrées à la Vierge datent de la fi n du IVe siècle et du début du Ve siècle.

Au XIIe siècle, Bernard de Clairvaux…

Donne à ce culte une dimension jamais atteinte. La Vierge, qu’il nomme Notre Dame, devient la figure de proue de la chrétienté franque. À la suite de saint Bernard, les dominicains développent la dévotion au Rosaire, et beaucoup d’autres prières catholiques seront ensuite dédiées à la Vierge Marie, tel le Salve Regina.

Marie a fait l’objet de multiples apparitions et de miracles à travers les temps et le monde. Elle est célébrée au cours de nombreuses fêtes dans le calendrier liturgique parmi lesquelles son Assomption le 15 août. À Notre-Dame des Étilleux, c’est la fête du pays. La messe y est célébrée avec beaucoup de monde.

 

Les Etilleux, paroisse saint-Lubin du Perche, Nogent le Rotrou