église de Coudray au Perche, paroisse saint Lubin du Perche, Nogent le Rotrou

Saint-Pierre

L’édification de l’église…

De Coudray au Perche remonte au XIIe siècle, mais le XVIe siècle vit son agrandissement par l’adjonction d’un chœur plus élevé à voûte de pierres. L’intérieur se distingue par la charpente de la nef en vaisseau renversé avec son plafond peint et quatre jolies poutres peintes elles aussi. On remarque également les fonts baptismaux en pierre avec leur couvercle en bois à écailles qui porte une tête d’ange sculptée. Toutes les fenêtres ont été remaniées comme il était souvent d’usage à la Renaissance. Au XIXe, on fi t construire une tribune destinée aux enfants de l’école des sœurs. Au-dessus, admirez le vitrail « Laissez venir à moi les petits enfants. » L’ouverture de la fenêtre du chevet a amené la modification du retable principal, dû à la générosité du prince d’Henin, propriétaire du château de Montgraham. Le joli vitrail qui descend donc au milieu du retable se rapporte à l’histoire du saint patron de l’église : c’est une représentation de Jésus remettant les clés à saint Pierre.

Pierre est le surnom…

Que Jésus donna à Simon fi ls de Jonas, celui qui deviendrait le chef des apôtres et auquel Jésus allait confi er son Église. La vie de l’Apôtre Pierre nous est connue grâce au Nouveau Testament. Pierre était pêcheur sur le lac de Tibériade en Galilée. Avec son frère André, il répond sans hésiter à l’appel du Seigneur « Venez à ma suite, et je vous ferai pêcheurs d’hommes » (Mt 4, 19). Quoiqu’ayant manifesté une faiblesse tout humaine en reniant par trois fois Jésus au moment de son procès, c’est lui qui prend la parole après la Pentecôte, et commence avec ardeur la prédication du message chrétien. Il séjourna à Rome où il périt en martyr (64) sur une croix lors des persécutions ordonnées par l’empereur Néron. Dans toute la chrétienté, les statues et les peintures représentant saint Pierre sont innombrables : il est généralement montré comme un homme de forte stature, à la chevelure abondante, portant la barbe, frisé. Il peut être figuré debout, siégeant sur un trône, tirant des filets de pêche ou même pleurant, et souvent tenant en mains les clefs du paradis avec parfois un coq à ses pieds.

Côté nord…

On trouve une statue de sainte Barbe en bois peint (XVIe) vierge et martyre, invoquée contre la foudre, les orages, les incendies, fêtée le 4 décembre. À l’autel de la Vierge, joli retable en pierre et en bois peint du XVIIe. Tout près, bâton de confrérie de St. Pierre, porté lors des processions du saint patron. Notons la fête des laboureurs, le deuxième dimanche d’octobre, renommée dans toute la région et au-delà. Le matin, une messe solennelle est alors célébrée dans l’église.

 

Coudray au Perche, paroisse saint Lubin du Perche, Nogent le Rotrou

Horaire des messes

>> Cliquer pour trouver votre contact local

Horaire des temps de prière

Chapelet : 3e et 4e vendredi du mois à 11h

Saint Pierre

Pape (1 er) - apôtre (✝ 64)

Saint Pierre et saint Paul: On ne peut les séparer. Ils sont les deux piliers de l'Église et jamais la Tradition ne les a fêtés l'un sans l'autre. L'Église romaine, c'est l'Église de Pierre et de Paul, l'Église des témoins directs qui ont partagé la vie du Seigneur. Pierre était galiléen, reconnu par son accent, pêcheur installé à Capharnaüm au bord du lac de Tibériade. Paul était un juif de la diaspora, de Tarse en Asie Mineure, mais pharisien et, ce qui est le plus original, citoyen romain. Tous deux verront leur vie bouleversée par l'irruption d'un homme qui leur dit: "Suis-moi. Saint Pierre écrivant - Enluminure - Guiard des Moulins Tu t'appelleras Pierre." ou "Saul, pourquoi me persécutes-tu? Simon devenu Pierre laisse ses filets et sa femme pour suivre le rabbi. Saul, devenu Paul se met à la disposition des apôtres. Pierre reçoit de l'Esprit-Saint la révélation du mystère caché depuis la fondation du monde: "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant." Paul, ravi jusqu'au ciel, entend des paroles qu'il n'est pas possible de redire avec des paroles humaines. Pierre renie quand son maître est arrêté, mais il revient: "Seigneur, tu sais tout, tu sais bien que je t'aime." Paul, persécuteur des premiers chrétiens, se donne au Christ: "Ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi." Pierre reçoit la charge de paître le troupeau de l'Église: "Tu es Pierre et sur cette pierre je bâtirai mon Église." Paul devient l'apôtre des païens. Pour le Maître, Pierre mourra crucifié et Paul décapité. 

>> En savoir plus