18-25 janvier : prière pour l’unité des chrétiens

« Sans unité, il n’y a pas d’espoir d’un service audacieux et total de Jésus-Christ. L’individualisme désagrège et arrête la communauté dans sa marche.”

Frère Roger, fondateur de la communauté de Taizé

“L’unité se fait en marchant. Quand nous marchons ensemble, (…) que nous prions ensemble, que nous collaborons dans l’annonce de l’Évangile et dans le service des laissés-pour-compte, nous sommes déjà unis. Toutes les divergences théologiques et ecclésiologiques qui divisent encore les chrétiens ne seront dépassées que sur ce chemin”. Pape François

Origine de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens :

Les chrétiens n’ont jamais cessé de prier, de multiples manières, pour leur réconciliation.

C’est en 1908,  aux États-Unis que le père Paul Wattson  a créé cette prière sous la forme particulière que nous lui connaissons aujourd’hui, celle d’une « octave » entre le 18 janvier (fête de la Chaire de Pierre à Rome) et le 25 janvier (fête de la conversion de saint Paul) qui avait pour objectif de faire l’unité autour de Rome. Cette prière s’est répandue dans l’Eglise catholique et dans les communautés anglicanes favorables à une union avec Rome.

Au milieu des années 1930, l’abbé Paul Couturier (1881 – 1953), prêtre du diocèse de Lyon, lui a donné un nouvel élan : tout en gardant les mêmes dates, le prêtre lyonnais fait le choix de parler de Semaine de prière et lui assigne un nouvel objectif : prier pour l’unité “telle que le Christ la veut, par les moyens qu’Il voudra”.

Soutenus par le métropolite Euloge, des orthodoxes participèrent à la Semaine en 1935.

L’abbé Couturier invita plusieurs monastères à se joindre au mouvement de la semaine de prière pour l’unité. Ce mouvement prit rapidement une dimension interconfessionnelle et internationale. Il inventa aussi le “monastère invisible” : « Communauté » contemplative, composée de tous ceux qui partagent une même vocation (faire sienne, dans la profondeur de son être, de sa pensée, de son amour, l’intercession de Jésus pour l’unité).

L’abbé Couturier est le témoin et précurseur d’un authentique œcuménisme.

Prière pour l’unité des chrétiens, adaptée d’un texte de l’abbé Paul Couturier.
Seigneur Jésus,
qui à la veille de mourir pour nous,
as prié pour que tous tes disciples
soient parfaitement un,
comme toi en ton Père,
et ton Père en toi,
Fais-nous ressentir douloureusement
l’infidélité de notre désunion.

Donne-nous la loyauté de reconnaître
et le courage de rejeter
ce qui se cache en nous
d’indifférence, de méfiance,
et même d’hostilité mutuelle.

Accorde-nous de nous rencontrer tous en toi,
afin que, de nos âmes et de nos lèvres,
monte incessamment ta prière
pour l’unité des chrétiens,
telle que tu la veux,
par les moyens que tu veux.

En toi, qui es la charité parfaite,
fais-nous trouver la voie
qui conduit à l’unité,
dans l’obéissance à ton amour
et à ta vérité.

Amen.