église de La Croix au Perche, paroisse saint-Lubin du perche, Nogent le Rotrou

Saint-Martin

La Croix-du-Perche…

« Crux in Pertico », nom qui nous renvoie aux tous premiers temps du christianisme et à son fondement même, la Croix.

La Croix…

Comme chacun le sait, la vie terrestre de Jésus s’achève par un procès qui Le conduit à être condamné à la crucifixion le Vendredi Saint et à sa résurrection le 3e jour suivant : la relation en est faite par les quatre Évangélistes (Matthieu, Marc, Luc et Jean). Depuis lors, la Croix constitue pour les Chrétiens le signe de l’amour du Christ pour les hommes ; elle rappelle en permanence le sacrifice du Christ Sauveur. Mystérieux message d’abnégation et de tendresse, le sang versé par Jésus est un signe envoyé par Dieu à l’humanité toute entière. En venant à bout de la violence et de la haine, l’Amour conduit chacun de nous à la Vie Éternelle. La Résurrection du Christ est proclamée au matin de Pâques.

Primitivement chapelle d’un prieuré…

Fondé vers 1250 par les disciples de saint Bernard de Tiron, l’église Saint-Martin devient église paroissiale au départ des moines vers la fin du XVIe siècle. La maçonnerie utilisée, comme il est d’usage dans la région, est composée de grison. D’un point de vue extérieur, l’édifice peut paraître modeste et même un peu austère. Mais dès qu’on entre, on est surpris par la magnificence de la voûte à charpente peinte, au décor daté de 1537, et entièrement restauré. Des anges, des saints, des motifs floraux, un soleil, etc. apparaissent sur 118 panneaux polychromes. D’autres éléments sculptés tels qu’un saint Jacques de Compostelle, une tête de bélier et des angelots achèvent le décor. Dans le mobilier, on peut remarquer le retable principal du XVIIIe siècle qui présente une Nativité et, au-dessus des portes de la sacristie, des statues de facture rustique, dont la « Charité de Saint Martin », saint patron de l’église.

Saluons ici…

Comme dans beaucoup d’autres églises de notre paroisse, le dévouement du groupe des fidèles qui assurent au fil des ans l’entretien, l’ouverture, la conservation et la promotion de ce lieu si parlant, qu’ils contribuent à faire vivre et comprendre.

 

La Croix au Perche, paroisse saint-Lubin du perche, Nogent le Rotrou

Horaire des messes

Evêque (✝ 397)
Les Églises d'Orient l'appellent aussi "saint Martin le Miséricordieux". Il est né en Pannonie, l'actuelle Hongrie, sur les frontières de l'empire romain où son père était en garnison. A 15 ans, il est soldat car la loi romaine obligeait les fils de soldats à s'enrôler dans l'armée. Il est muté en Gaule et c'est là, qu'à Amiens, il rencontre le pauvre grelottant à qui il donne son manteau (*) et dont il apprend durant la nuit que c'est le Christ qui lui a fait cette demande. Il hésitait à devenir chrétien, il s'y décide enfin. Il quitte l'armée pour rejoindre saint Hilaire à Poitiers. Avec lui, il fonde le premier monastère des Gaules, à Ligugé, en Poitou. C'est là qu'il sera enlevé par les habitants de Tours qui en font leur évêque. Mais l'ancien soldat devenu chrétien ne s'enfermera pas dans sa cité. Il évangélisera parcourant les campagnes jusqu'à sa mort, à Candes, sur les bords de Loire, disant: "Seigneur, s'il le faut, garde-moi en vie, car je ne refuse pas le labeur."

>> En savoir plus