Temps liturgique : L’Avent – Noël

L’Avent, « un temps qui nous invite à élever le regard et à ouvrir le cœur pour accueillir Jésus… Un temps pour réveiller l’attente du retour glorieux du Christ, en nous préparant à la rencontre finale avec Lui par des choix cohérents et courageux »  Pape François, Angélus, 2 décembre 2018

L’Avent

L’Avent est un temps de préparation à Noël qu’on appelle le « temps de l’Avent ». Ce mot vient du latin « adventus » qui signifie avènement. On emploie ce mot pour désigner la venue du Christ parmi les hommes.

(L’Avent désigne le temps qui précède Noël.) Ce temps d’espérance comporte plusieurs formes : il nous fait revivre l’attente du peuple juif de la venue du messie,  l’attente de la fête de la naissance de Jésus (Nativité) mais aussi l’attente de l’avènement du Christ à la fin des temps.

Le temps de l’Avent commence le quatrième dimanche avant le 25 décembre, soit le dimanche 2 décembre cette année. Le premier dimanche de l’Avent marque le début d’une nouvelle année liturgique : année C cette année.

Noël – le temps de Noël

Noël est avant toutes choses… la fête de la naissance de Jésus ! La fête de Noël nous donne une espérance inimaginable : Dieu est venu dans la famille humaine. Il s’est fait l’un de nous. Par Jésus, Dieu, l’invisible, est devenu visible. Dieu n’est pas resté le distant, l’éloigné. Il s’est communiqué. Il s’est manifesté.  « Le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous » (Jean 1,14)

L’origine du mot Noël est latine. Cette fête s’appelle Dies Natalis Domini, c’est-à-dire « Jour de la naissance du Seigneur ». On a rapidement retenu le mot principal : natalis, « naissance ». Natalis a donné Nael puis Noël.

La fête et la célébration de Noël sont liées, dans le monde entier à la lumière et à la paix.  Dans les récits de la nativité, une troupe céleste innombrable loue Dieu  « Gloire à Dieu au plus haut des cieux et paix sur la terre aux hommes qu’il aime » (Luc 2,14). Jésus se dira « lumière du monde » (Jean 8,12) et dira à ses disciples : « Je vous donne ma paix » (Jean 14,27).  Dieu l’éternel vient répandre en nous la vie et l’amour dont il est la source unique. Don universel qui nous est fait sans limite de temps et d’espace.

Le temps de Noël débute le soir du 24 décembre (premières vêpres) et s’achève par la fête du baptême du Seigneur, le dimanche qui suit le 6 janvier.

  • Noël et l’Octave, les huit jours qui suivent la Nativité du Seigneur.
  • Saint Marie Mère de Dieu (1er janvier)

  • L’Épiphanie signifie : « manifestation de Dieu ». Après la naissance de Jésus, les trois rois mages sont venus l’adorer (Mt 2, 1-12). Leurs offrandes sont significatives : l’encens pour Dieu, l’or pour le roi, la myrrhe pour le sauveur. Ils reconnaissent en lui Dieu qui s’est fait homme. Fêté le dimanche 6 janvier 2019.

  • Le baptême du Seigneur, dimanche 13 janvier 2019

Quelques symboles de l’Avent et de Noël

Saint Nicolas
Il naquit en Asie Mineure, devint évêque de Myre et est mort vers 350. Il est fêté le 6 décembre. De nombreuses légendes circulent, elles sont sans doute fondées sur sa réputation de bonté envers les pauvres et les enfants. En Occident, saint Nicolas est le saint patron des enfants. Il est particulièrement fêté dans l’Est de la France et dans l’Europe du Nord. Il a inspiré l’image du Père Noël.

Sainte Lucie
Lucie est un prénom venant du latin lux, lucis, désignant la lumière. Sainte Lucie est issue d’une noble et très riche famille de Syracuse. Elle a souffert le martyre au début du IVe siècle. Son nom figure dans la liste des saints et des saintes de la Prière eucharistique n°1. Elle est particulièrement fêtée dans les pays de Scandinavie plongés dans le noir de l’hiver à cette époque, elle est annonciatrice de la lumière du jour qui va recommencer à croître.

Couronne de l’Avent
La couronne de l’Avent avec les bougies a été inventée par un pasteur de Hambourg, en Allemagne. Chaque matin, il allumait un petit cierge de plus et, chaque dimanche, un grand cierge. La coutume n’a retenu que les grands. Ces bougies symbolisent les grandes étapes du salut avant la venue du Messie :
• La première est le symbole du pardon accordé à Adam et Ève.
• La deuxième est le symbole de la foi des patriarches en la Terre promise.
• La troisième est le symbole de la joie de David célébrant l’alliance avec Dieu.
• La quatrième est le symbole de l’enseignement des prophètes annonçant un règne de justice et de paix.

Cadeaux
La coutume d’offrir des cadeaux à Noël symbolise la présentation des offrandes des bergers et des mages à l’Enfant-Jésus. Donner un cadeau à Noël évoque également le don que Dieu fait en nous donnant son Fils. Ils nous rappellent aussi que Jésus invite au partage.

Sapin
Le sapin, toujours vert, est le symbole de la vie au cœur de l’hiver alors que le reste de la nature semble mort. L’arbre de Noël décoré apparaît en Alsace en 1521. Au XVIIe siècle, il commence à être illuminé avec des petites bougies. Les flammes évoquent la lumière que la naissance de Jésus apporte à tous les hommes. Une étoile au sommet rappelle l’étoile de Bethléem qui brille dans la nuit.

Points de repère, Guide annuel 2011/2012

Crèche
Selon la tradition, l’origine de la crèche de Noël remonte à saint François d’Assise. En 1223, il organisa une crèche vivante avant de célébrer la messe de Noël. Les premières étaient vivantes. Peu à peu, elles furent remplacées par des figurines ou santons. Faire une crèche est un moyen de vivre le sens de la naissance de Jésus. Elle montre que Dieu a pris notre condition humaine, qu’il s’est incarné.Selon la tradition, l’origine de la crèche de Noël remonte à saint François d’Assise. En 1223, il organisa une crèche vivante avant de célébrer la messe de Noël. Les premières étaient vivantes. Peu à peu, elles furent remplacées par des figurines ou santons. Faire une crèche est un moyen de vivre le sens de la naissance de Jésus. Elle montre que Dieu a pris notre condition humaine, qu’il s’est incarné.

Boules 
Les premières décorations du sapin de Noël se réduisaient souvent à des pommes. La légende indique qu’en 1858, l’automne et l’hiver furent si rigoureux dans l’est de la France que la récolte des pommes s’en ressentit. Un maître verrier de Meisenthal, en Moselle, aurait eu l’idée de les remplacer par des boules en verre soufflé peintes à la main.La tradition est restée même si le matériau a évolué.

Bûche
Symbole de la lumière apportée par Jésus, on en plaçait une grosse dans la cheminée capable de tenir pendant toute la durée de la messe de minuit. En 1875, un pâtissier parisien eut l’idée d’en faire un gâteau typique de la fête de Noël.

Calendrier de l’Avent
Venu des pays du Nord, il permet aux enfants de vivre la période de l’Avent qui prépare à Noël. A chaque jour correspondent une fenêtre et des volets qu’on ouvre, délivrant un message, une récompense …

Le Houx
Le houx de Noël porte une grande valeur symbolique, surtout pour les chrétiens. Ses feuilles sont : persistantes : symbole d’éternité, de promesse du printemps prochain ; dentées et épineuses : symbole de la couronne que Jésus porta lors de la Passion. Ses baies sont rouge vif : symbole de lumière et du sang versé par Jésus sur la croix.

Concrètement

>> Parcours de l'Avent avec 3 fiches et 3 vidéo de Mgr Christory
Confession et sacrement de réconciliation : 
- Les jeudis de 19h à 20h , chez les soeurs, 41 rue Gouverneur à Nogent
- Mercredi 18 décembre de 20h30 à 22h à Notre-Dame (Nogent)
- Samedi 21 décembre de 15h à 17h à Notre-Dame (Nogent)
>> Horaires des célébrations

En savoir plus

>> Les traditions de Noël (CEF)
>> Lexique de Noël (sens chrétien de quelques mots, coutume et traditions de Noël)