Des Rameaux … Semaine Sainte … à Pâques

La fête des Rameaux ouvre la semaine Sainte et nous mène à Pâques.

Six jours avant la fête de la Pâque juive, Jésus vient à Jérusalem. La foule l’acclame comme un roi lors de son entrée dans la ville. Elle a tapissé le sol de manteaux et de rameaux verts, formant comme un chemin royal en son honneur.

« En ce temps-là, quelques jours avant la Pâque, la grande foule venue pour la fête apprit que Jésus arrivait à Jérusalem. Les gens prirent des branches de palmiers et sortirent à sa rencontre. Ils criaient : « Hosanna ! Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur ! Béni soit le roi d’Israël ! » Jean 12,12

C’est en mémoire de ce jour que les catholiques portent des rameaux (buis, oliviers, lauriers ou palmiers, selon les régions). De feuillage toujours vert, ils rappellent que la vie ne finit pas.

La célébration commence dehors par la bénédiction des rameaux que les fidèles brandissent, et la lecture par le prêtre de l’entrée triomphale de Jésus à Jérusalem. Puis, comme la foule autour de Jésus, les fidèles entrent en procession dans l’église, derrière le prêtre : marche vers Pâques du peuple de Dieu à la suite du Christ.

Le dimanche des Rameaux ouvre sur une semaine particulièrement importante dans la vie des chrétiens : la Semaine sainte, qui correspond à la dernière semaine de vie de Jésus, avec son dernier repas le Jeudi Saint, sa mort le Vendredi Saint, et sa résurrection le jour de Pâques.

Jeudi Saint

« La nuit même où il était livré, le Seigneur prit du pain. » 1 Corinthiens, 11-23

Le Jeudi saint annonce la fin du Carême et l’entrée dans le mystère de Pâques.
Tous les chrétiens sont invités à la messe du soir qui commémore le dernier repas, ou Cène, que Jésus a pris avec ses disciples dans la salle dite du Cénacle, la veille de son arrestation (vendredi saint). Jésus institue ce soir là l’eucharistie, sous la forme du pain et du vin consacrés. Il offre son corps et son sang pour le Salut du monde.

« Il se mit à laver les pieds des disciples et à les essuyer avec le linge qu’il avait à la ceinture. » Jean 13,5

Ce soir là, au cours de ce même repas, Jésus lave les pieds de ses disciples. Il s’agenouille devant chacun des douze, leur témoignant ainsi la tendresse qu’il a pour eux. Ce geste du lavement des pieds est repris durant la messe du Jeudi saint par le prêtre qui lave les pieds de douze fidèles . Il signifie que nous devons tous être serviteurs des autres.

Vendredi Saint

Le Vendredi saint, les chrétiens commémorent l’arrestation, le procès et la mort de Jésus sur la croix.

Dans chaque église, est proposé un chemin de croix, ensemble de 14 tableaux rappelant les derniers moments de la vie de Jésus. En s’arrêtant devant chaque station, les chrétiens sont invités à se remémorer le chemin de croix effectué par Jésus lui même, portant sa croix jusqu’au mont Golgotha, dans les heures qui ont précédées sa crucifixion.

Célébré le soir, l’office de la Passion avec la vénération de la croix, invite les chrétiens à faire mémoire de la passion du Christ.

Les cloches s’arrêtent de sonner du jeudi saint au soir jusqu’au samedi saint. Elles retentissent à la Veillée Pascale annonçant la résurrection du Christ.

Samedi Saint – Pâques

Le samedi saint est, pour les chrétiens, un jour de silence, d’attente et de recueillement.

La célébration de la Résurrection commence le samedi soir lors de la veillée pascale. Les chrétiens se rassemblent dehors autour d’un grand feu, symbole de la victoire de la lumière sur les ténèbres, de la victoire du Christ sur la mort. Le prêtre allume le cierge pascal, symbole de la présence du Christ ressuscité, et communique la lumière aux fidèles avant de rentrer en procession dans l’église pour la célébration pascale.

C’est aussi pendant cette veillée que les baptêmes d’adultes sont généralement célébrés.

Pâques, fête de la résurrection du Christ, est la fête la plus importante pour les chrétiens. C’est une fête très ancienne, qui est centrale dans la liturgie.