Eveil à la foi Careme semaine sainte archives

Eveiller ?

Éveiller un enfant à la Foi c’est l’accompagner dans la découverte de Dieu, l’initier à la vie chrétienne par la prière, les fêtes et les rites. C’est l’aider à prendre conscience du trésor d’amour que Dieu a déposé dans son cœur et l’inviter à le rencontrer. Éveil à la Foi et éveil à la Vie sont en réalité indissociables. (définition donnée sur le site de l’église catholique en France)

 

L’âge de la petite enfance (entre 3 et 7 ans) est un moment important pour le « devenir chrétien ».

A cet âge de la vie, les propositions doivent privilégier l’imprégnation. Le petit enfant se familiarise avec des manières de prier en s’imprégnant de la prière de ceux qui l’entourent, il apprend à poser des gestes de la foi en imitant ceux qui les font avec lui. Il aime écouter des histoires en osmose avec la personne qui les lui lit. (Texte national pour l’orientation de la catéchèse en France).

Un temps d’éveil à la foi pour les enfants de 3 à 7 ans. Un temps pour apprendre ensemble à contempler, célébrer, prier, chanter, raconter, bricoler, rire…

Mercredi des Cendres et Carême

Pourquoi des cendres ?

Mercredi 17 février 2021 est un jour spécial. C’est le mercredi des Cendres, ou « jour des Cendres ». On l’appelle ainsi car, à l’église, après l’homélie, chacun s’avance vers le prêtre pour recevoir une petite croix tracée sur le front avec des cendres.

Ce sont celles des rameaux brûlés…
D’où viennent ces cendres ? Pour les obtenir, on brûle les rameaux desséchés, ceux qui ont été bénis lors du dimanche des Rameaux l’année précédente. La flamme qui brûle les rameaux, c’est comme la flamme de l’amour qui peut brûler tout ce qui est triste, tout ce qui est desséché en nous.

… que nous devons chasser…
Les cendres, c’est gris et sans vie. C’est comme de la poussière. D’ailleurs, elles sont désignées par le même mot en hébreu.
Cela nous rappelle que nous sommes fragiles, que nous avons besoin de Dieu pour changer nos cœurs, pour enlever toute cette poussière en nous et laisser voir la lumière.

… pour faire plus de place à Dieu
C’est pourquoi quand le prêtre fait la petite croix sur nos fronts, il dit : « Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras en poussière. » Ou bien, plus souvent maintenant : « Convertis-toi et crois à l’Évangile. »
Venir aux Cendres, c’est le signe que nous voulons faire plus de place à Dieu dans nos vies, comme les premiers soleils de printemps chassent le gris de l’hiver. Nous avons 40 jours  (= mot Carême) pour nous entrainer…

Comment vivre le Carême ?

2 images pour illustrer ce chemin

  • Prenons un seau rempli de sable à ras bord. Pour faire entrer autre chose, il faut enlever un peu de sable. Avec notre cœur, c’est pareil. Dans cette place vide, on peut accueillir la parole de Dieu.” On ne se prive pas pour être un héros mais pour être plus proche de Dieu et des autres.
  • Prenons un gros chou vert, facile à trouver au marché en cette saison. On retire les épaisses feuilles périphériques pour découvrir la tendresse du cœur.  On cherche alors à quoi pourrait correspondre dans notre vie chaque feuille retirée : un peu moins d’ordinateur pour un peu plus de services rendus à la maison, une rancœur abandonnée contre une copine indélicate…

source : Quotidien La Vie